Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : THONIER BASQUE SAGRADO CORAZON
  • THONIER BASQUE SAGRADO CORAZON
  • : Réalisation d'un thonier basque rebaptisé '' Sagrado Corazon'' au 1/24ème
  • Contact

AUTRES REALISATIONS

Construction en cours du Langoustier MARYVONNE dans le blog  http://modelisme-langoustier.over-blog.net

 

Description de la construction au 1/150ème des maquettes des  PA Charles de Gaulle et Foch dans le blog
http://modelisme-naval.over-blog.net

et de la construction au 1/15ème du chalutier ALMERIA des années 30 dans le blog
http://modelisme-chalutier.over-blog.com

Recherche

30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 18:42
Afin d'assurer une bonne étanchéité et une protection contre l'eau , j'ai appliqué une couche de tissu de verre de finition enduite de  résine époxy.Détermination de la surface de tissu à employer.

Stratification terminée. Les dalots seront évidés après durcicement complet de la résine.


Après la stratification et avant que la résine ne soit complètement dure, j'arrase à l'aide d'un cutter le surplus de tissu imprégné,cela facilite le travail et le résultat obtenu est net. Car attendre que la résine soit dure nécessite l'usage d'une scie et l' obligation de poncer pour obtenir un bord net.

Coque terminé.

Repost 0
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 18:21
Mise en place des bordés du pavois. Les renforts du couple n°1 sont toujours en place.

Elimination des fausses jambettes. Grace au scotch préalablement  posé, l'opération s'éffectue sans problème.

Deux fausses jambettes ont déja été supprimées.

Mise en place d'un niveau à bulle pour avoir la coque bien verticale. Avec l'équerre, mise à la côte du pavois d'une manière  symétrique à hauteur des couples.

Le pavois à été mis à la côte.

Les renforts du couple n°1  sont supprimés en même temps que les fausses jambettes.

Le pavois est complètement fini.





Repost 0
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 18:04
Avant de poser le bordé je le préforme de la manière suivante : je passe rapidement sous l'eau la partie à galber  puis à l'aide d'un pistolet à air chaud je forme tout doucement  le bordé jusqu'à sèchage complet de la baguette.

Pour procéder à la pose je fixe la charpente en appui sur deux couples sur une planche à l'aide de deux profilés .

On peut voir un des deux  systèmes de fixation.

Collage de deux baguettes sur la quille qui vont me servir de rablure.

Collage des deux bordés le long de la quille.

Autre vue.

Collage des deux bordés du haut du pavois.

Collage de deux bordés près de la quille.

Afin de rendre le couple 1 rigide et éviter sa déformation lors du collage des bordés, j'ai collé des traverses qui seront supprimées en même temps que les fausses jambettes.

J'évite de ployer les bordés et je les colle de préférence en suivant leur propre galbe. Les extrémités des bordés ont été préformées à chaud comme décrit précédemment.

La méthode de la planche permet de travailler en rendant mobile le chantier. On peut voir les bordés supérieurs collés sans contrainte.

 Une autre vue de la planche de travail.

Toujours dans un souci de coller le bordé suivant une courbure naturelle, j'ai placé un bordé vers le centre.

En voulant éviter de faire un bloc arrière, le montage n'est peut être pas académique, mais après un bon ponçage l'ensemble se révèle solide. Par la suite, j'ai armé l'intérieur de cette partie avec du tissu de verre et de la résine époxy. Finalement la solution d'un bloc ,comme conseillé sur le plan, facilite le travail.

La coque se referme doucement .

La construction du pavois commence. Le bordé qui va former la poupe a été préformé à chaud. Pour cette opération, j'ai séparé la coque de la planche de travail. Sur cette photo, le renfort du couple 1 n'est pas encore réalisé.
Repost 0
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 16:38

Découpe des couples en prenant soin de répérer l'axe de symétrie. Les découpes pour les deux baguettes de 5x5mm sont faites. Les fausses jambettes ont été recouvertes de scotch d'emballage et plus tard cirées.

Cirage des fausses jambettes .

Conformément aux tracès sur le chantier, positionnement de la quille verticalement grace à deux équerres bloquées sur le chantier.

Collage à la colle cyano du couple 13. Les fausses jambettes ont été recouvertes de scotch et ciré afin de pouvoir les supprimer comme conseillé sur le plan.

Autre vue de l'immobilisation de la quille.

Après collage du couple 13 à la cyano ,passage au couple 12. Etant donné l'inclinaison des couples il est obligatoire de procéder  de la poupe vers la proue.

Le couple 11 , comme tous les autres, est positionné en fonction de la hauteur du pont à cet endroit par rapport à  la partie inférieure de la quille, d'où l'utilité de répérer sur la feuille ces dimensions.

Je progresse toujours vers l'avant sans oublier  le collage à la cyano.

Tous les couples sont pointés.

A l'aide d'une règle souple, tous les couples sont alignés par rapport à leur axe de symétrie. Ce qui pemet de coller les baguettes de 5x5mm à la colle à bois. A partir de  cette opération, après sèchage, collage définitif des couples sur la quille avec de l'araldite à 2 composant sans les démonter,afin de renforcer la fixation. J'ai rajouté 2 baguettes pour consolider les premiers couples.

Repost 0
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 15:49
Fabriqué à partir de contre plaqué de cagette. Il positionnera les couples suivant un angle de 86° environ par rapport à la ligne inférieure de la quille.



Renforts de tous les équérrages et du guide qui coulissera le long de la quille.

Collage d'une feuille de papier pour réaliser les tracés des positions des couples. La planche de chantier finalement ne me sert que pour faire les tracés.

J'ai pris comme référence le sommet de chaque couple par rapport à la ligne inférieure de la quille.Les verticales de chaque côté vont déterminer la position des baguettes de 5x5mm pour vérrouiller le haut de chaque couple. Les encoches ont été réalisées avant le positionnement.
Repost 0